Les 5 piliers du référencement naturel en 2016 par tobecom
Les 5 piliers du référencement naturel en 2016
Outil de suggestion de mots clés
02/02/2016
Stratégie SEO : backlinks et référencement naturel ?
23/02/2016

Les 5 piliers du référencement naturel en 2016

Depuis maintenant deux ans, les changements dans l’algorithme de Google se sont multipliés. Le moteur de recherche n°1 se concentre sur l’expérience utilisateur, ce qui signifie qu’il veut avant tout le bien de l’internaute. Résultat : cela nous pousse à produire un marketing et un contenu de qualité. C’est tout simplement une nouvelle philosophie de travail, on ne doit plus penser « Google » mais « internaute » et améliorer la conversion de son site internet ecommerce. Voici ce qu’est le référencement naturel en 2016.


Parmi les algorithmes Google les plus connus, il y en a un qui a changé beaucoup de choses : Colibri. Google l’a conçu pour répondre au champ sémantique concernant les requêtes des internautes afin de mieux y répondre. Il n’a pas eu d’effet sur les positions des sites internet dans les résultats de recherches comme Google Panda, mais il a fait chuter le volume de trafic de certains sites, ce qui est bien plus gênant car l’important n’est pas tant sa position sur Google, mais bien son trafic. Les positions dans les SERP sont un point  sur lequel se focalisent beaucoup de Webmasters. Pourtant elles ne sont plus vraiment importantes, pour cela il suffit d’aller jeter un petit coup d’œil dans l’outil Google Webmaster Tools et d’observer dans le rapport que Google nous parle de position moyenne et non de position fixe. Aujourd’hui tous les résultats sont géolocalisés et ça le sera davantage avec l’arrivée de Google Pigeon (nous nous vous parlions l’année dernière ici).

1) Pensez internautes et non Google pour votre référencement naturel

Il va falloir changer votre philosophie de travail, aujourd’hui vous ne devez plus travailler pour plaire à Google, mais travailler pour plaire au visiteur. Comme nous l’avons vu ci-dessus, il ne sert plus à rien de se focaliser sur vos positions, comme il devenu inutile de se focaliser sur votre SEO. Vous devez penser à l’internaute qui va arriver sur votre site en quête de réponse, le plus important est d’accompagner l’internaute jusqu’au produit qu’il recherche en utilisant le vocabulaire qu’il utilise. C’est lui votre client et en aucun cas Google, si vous comprenez ça, vous améliorerez votre référencement naturellement et de manière bien plus agréable. Au final, il s’agit là de créer un Web vraiment utile, ce qui est la mission de Google depuis toujours, il fait évoluer son moteur de recherche pour proposer un meilleur service à ses utilisateurs. En résumé : pensez comme Google 🙂 !


 

2) Raisonnez expression clé « longue traîne » et non mot clé

En moyenne une requête sur Google se compose de 4 mots, c’est ce qu’on appelle une expression clé ou « longue traîne ».

Exemple de différence entre un mot clé et une expression clé « longue traîne » :

Mot clé ou tête de traîne : Jean Levis (3 680 000 résultats sur Google)

Expression clé ou longue traîne : Jean Levis taille 40 (479 000 résultats sur Google)

Vous comprenez qu’il est plus simple de positionner son site internet sur une expression dite de longue traîne, car elle est moins concurrentielle. Evidemment, elle apporte moins de trafic, mais elle se révèle bien plus redoutable en termes de conversion, puisqu’elle correspond à une demande spécifique de l’internaute, la simple recherche « Jean Levis » peut très bien provenir d’un internaute qui souhaite se renseigner sur la marque Levis. Il est donc plus facile de se positionner sur une longue traîne que sur une courte traîne qui ne vous ramènera pas de trafic qualifié.


 

3) Oubliez vos positions, pensez moyenne

Nous en avons parlé dans l’introduction : il ne sert plus à rien de se focaliser sur ses positions dans les SERP. Du fait des changements d’algorithmes réguliers, il est de plus en plus difficile de se positionner sur le long terme. Ce qui rend les stratégies de référencement naturel plus complexes et moins maîtrisables qu’auparavant. Les résultats de recherche dépendent à présent de notre géolocalisation et des cookies présents sur nos ordinateurs. Ce n’est qu’un début car Google envisage dans un avenir proche de personnaliser les résultats de recherche, notamment grâce à son application Google Now. C’est en toute logique que dans Google Webmaster Tools, nous n’avons accès qu’aux positions moyennes.

Faîtes ce test : tapez simplement « Restaurant japonais » dans Google, ne précisez pas la ville. Résultat ? Vous obtenez immédiatement des restaurants japonais à proximité d’où vous êtes géolocalisé sans avoir précisé la localité dans votre recherche.

Nous sommes à Rouen , nous avons fais ce test, voici le résultat :

referencement naturel

Nous obtenons immédiatement des résultats sur Google Maps et dans les résultats « normaux » de Google, des restaurant à proximité de nous.


 

4) Ne pensez plus trafic mais conversion

Il faut avoir une vision stratégique : votre but est de vendre, le nombre de visiteurs n’est donc pas important, au contraire, le but final serait d’avoir un taux de conversion de 1. À quoi sert d’avoir un grand nombre de visites si personne n’achète vos produits ? Le rôle d’un site internet n’est pas d’avoir le plus grand nombre de visiteurs, mais d’en convertir un maximum afin accroître votre chiffre d’affaires. Pour amener l’internaute sur son site, il faut produire du contenu intéressant qui répond à ses attentes et ses questions. Faites-le rester en lui racontant une histoire et en lui proposant les produits qu’il recherche. Donnez-lui le maximum d’assurance. Il n’y a rien de plus infidèle qu’un visiteur et il sait que votre concurrent n’est qu’à un clic de sa souris.


 

5) Ayez une vision à long terme

Une stratégie de référencement naturel se travaille sur le long terme, il faut être très patient. Dans ce monde, c’est Google qui commande, aucune technique rapide n’est viable. Travailler son positionnement dans la durée et chercher à progresser dans les résultats de recherche est l’enjeu de votre stratégie SEO. Par contre, n’oubliez pas que vos concurrents travaillent également leur référencement naturel de leur site web. Si vous baissez dans les résultats de recherche ce n’est pas toujours de votre faute, c’est peut-être eux qui ont progressé et montés dans les SERP. A vous d’adopter une stratégie à long terme d’effectuer un travail régulier quitte à sous traiter SEO, vous pouvez confier votre référencement naturel à tobecom.

Le monde du référencement naturel évolue chaque jour, au rythme infernal infligé par les changements d’algorithme des moteurs de recherche et notamment de Google. Dans un avenir proche, chaque internaute aura sa page de résultats personnalisés. Vous obtiendrez de moins en moins d’informations sur vos positions, c’est pourquoi nous vous recommandons vivement de développer ou d’adapter votre stratégie SEO en respectant nos recommandations.

Sources :

Guillaume Guersan
Guillaume Guersan
Fondateur de l'agence de de communication tobecom, spécialisée dans le Marketing Digital, je suis un passionné d'informatique, de nouvelles technologies et donc de Marketing Numérique. Plus précisément : WordPress, le Référencement Naturel SEO, Le SEA ainsi que les Réseaux Sociaux.

5 Comments

  1. Christy dit :

    Bonjour Guillaume,
    Je suis entièrement d’accord avec ces 5 points clés. Pour le 1, je dirais même, internautes & mobinautes.
    Le principal se résume de toute manière avec le point 1. Penser aux clients avant de penser à Google.
    D’ailleurs le point 2 s’allie très bien avec le 3, et je pense qu’il est indispensable de les associer !
    Merci pour ce billet très complet.
    Christy

  2. Seb.B dit :

    De toute manière, référencement naturel (ou pas?), rien ne se fait en 1 jour. Il est primordial d’user et abuser de patience quand on se lance dans le référencement. IL faut avoir le coeur bien accroché car comme tu le dis si bien Guillaume, tout le monde travaille, même nos concurrents. Descendre aujourd’hui ne pas dire que vous ne monterez pas demain. A mon humble avis, il faut se baser sur une moyenne comme tu dis en 3, et s’en satisfaire. Si la moyenne est bonne, KW principal et longue traine comprise, c’est que c’est bon. Enfin comme tu le dis dans le premier paragraphe. Il faut penser comme google mais agir pour nos clients. 😉

  3. Superstat dit :

    C’est une bonne nouvelle. Ces dernières années, le web marketing se pensait en terme de trafic uniquement, or la vraie question, c’est la conversion de ce trafic. Se focaliser sur le client, c’est s’assurer de pouvoir convertir ce trafic !

    Merci pour l’article, très intéressant et utile pour améliorer notre référencement.

    • Guillaume Guillaume dit :

      Bonjour Superstat, vous avez tout à fait compris, le but n’est plus d’attirer le plus de visiteurs (sauf si l’on place des publicités sur son site et que le but est d’obtenir une très grand audience), mais bien d’attirer des visiteurs qualifiés.

  4. Webmaster dit :

    Ton blog est magnifique ! Je vous suis depuis un bon moment maintenant,
    et je ne me lasse pas de ces jolies articles vraiment !
    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *